Des réseaux de micro-pores contrôlent la ventilation et régulent la température des termitières

L’architecture des termitières présente de fascinantes propriétés qui permettent de réguler la température et qui favorisent la ventilation de l’espace intérieur du nid.

En combinant l'imagerie à rayons X multi-échelles avec des simulations tridimensionnelles du champ d'écoulement, Guy Theraulaz et Christian Jost du CRCA-CBI Toulouse, en collaboration avec des chercheurs de l’Imperial College à Londres et de l’Université de Nottingham, ont étudié l'impact de la conception architecturale des murs des nids sur l'échange de CO2, le transport de chaleur et le drainage de l'eau

Cette étude publiée dans la revue Science Advances, a permis de montrer que les termites construisent des murs extérieurs qui contiennent à la fois de petits et de grands pores à l'échelle microscopique et ces micro-structures jouent un rôle fondamental dans les propriétés des termitières.

Lire l'article sur le site du CNRS

  Ils en parlent:

Publication :

The architectural design of smart ventilation and drainage systems in termite nests.
Singh, K., Muljadi, B.P., Raeini, A.Q., Jost, C., Vandeginste, V., Blunt, M.J., Theraulaz, G. & Degond, P.
Science Advances 22 Mar  2019 Vol. 5 no 3 DOI: 10.1126/sciadv.aat8520

Contact

Guy Theraulaz

Chercheur CNRS au Centre de recherche sur la cognition animale (CRCA) - CBI Toulouse

+33 6 17 70 75 30