Les Nanoblades : des navettes pour opérer le génome

Pour éditer le génome de façon précise, les chercheurs disposent désormais des « ciseaux génétiques » CRISPR/Cas9, outil très prometteur pour la thérapie génique. Le défi technologique aujourd’hui est d’amener cet outil jusqu’au génome de certaines cellules. Dans cet objectif, l’équipe d’Emiliano Ricci du Centre international de recherche en infectiologie (CIRI) et Laboratoire de Biologie et Modélisation de la Cellule a développé les «Nanoblades», qui sont des capsules permettant d’amener CRISPR/Cas9 jusqu’à l’ADN cible, un travail auquel a contribué Aline Marnef dans l’équipe de Gaëlle Legube (LBCMCP). Cette technologie facilitera la modification génétique des cellules primaires et ouvre des perspectives pour la recherche sur l’édition du génome des cellules souches humaines.

Voir en ligne : Le communiqué de presse (PDF)

 

Pour en savoir plus :

Genome editing in primary cells and in vivo using viral-derived “Nanoblades” loaded with Cas9/sgRNA ribonucleoproteins

Philippe E. Mangeot, Valérie Risson, Floriane Fusil, Aline Marnef, Emilie Laurent, Juliana Blin, Virginie Mournetas, Emmanuelle Massouridès, Thibault J. M. Sohier, Antoine Corbin, Fabien Aubé, Marie Teixeira, Christian Pinset, Laurent Schaeffer, Gaëlle Legube, François-Loïc Cosset, Els Verhoeyen, Théophile Ohlmann & Emiliano P. Ricci

Nature Communications

 

Contact chercheuse

Aline Marnef, chercheuse CNRS au Laboratoire de biologie cellulaire et moléculaire du contrôle de la prolifération (LBCMCP - CBI, CNRS/UT3 - Paul Sabatier)