Etude du rôle des longs ARN non codants sur la stabilité de l'ADN ribosomique

Intervenants

  • Olivier GADAL
  • Emma LESAGE
  • Marta KWAPISZ

L'objectif de ce projet est de déchiffrer les fonctions de longs ARN non-codants dans la régulation épigénétique de l'ADN ribosomique (ADNr). Des études récentes de différents organismes modèles ont montré que l'ADNr a agi comme une plaque tournante de signaux cellulaires et senseur de l'instabilité génomique. Nous proposons d'utiliser principalement le modèle de levure comme outil historiquement prouvé dans l'analyse de l'état de la chromatine pour caractériser les transitions d'état chromatinien de l'ADNr et le rôle des copies actives et inactives. L'état épigénétique de l'ADNr est récemment devenu une cible directe pour la thérapie anticancéreuse avec la découverte de plusieurs composés à savoir CX-5461, ellipticine - 9HE et BMH-21. Ces médicaments qui tuent sélectivement les cellules tumorales in vivo, tout en épargnant les cellules normales, ont évolué vers des essais cliniques.

Université Paul Sabatier
118 Route de Narbonne

31062 TOULOUSE Cedex
France

Annuaire général