Contrôle transcriptionnel du destin cellulaire par les sous-unités du complexe Médiateur

Intervenants

  • Henri-Marc BOURBON
  • Muriel BOUBE
  • Sandra BERNAT-FABRE
  • Emmanuelle GUILLOU
  • Mikhaïll BENETAH
  • Henri-Marc BOURBON

Le supra-complexe multiprotéique Médiateur (MED) a été initialement identifié chez la levure par l’équipe de Roger Kornberg au début des années 90, comme un médiateur biochimique de l’activité régulatrice des facteurs de transcription liés à l’ADN vis-à-vis de la machinerie générale d’initiation par l’ARN polymérase II (PolII). Durant la dernière décade, le complexe Médiateur a été montré comme un intervenant dans virtuellement toutes les étapes de la transcription PolII, y compris l’organisation architecturale de la chromatine. En dépit d’un rôle général du MED dans la régulation de la quasi-totalité des gènes transcrits par la PolII, des études émanant de notre laboratoire et d’autres laboratoires ont révélé que la moitié des 30 sous-unités MED ont des fonctions hautement spécifiques. De manière consistante, un grand nombre de maladies humaines ont été reliées à des dysfonctionnements du complexe MED. Alors que la plupart des études ont été effectuées à partir de cellules en culture, notre équipe tire avantage du modèle génétique Drosophila melanogaster pour étudier les bases moléculaires de la spécificité fonctionnelle de sous-unités MED dédiées dans le contrôle transcriptionnel du destin cellulaire dans un organisme animal entier.

Financements

 

Université Paul Sabatier
118 Route de Narbonne

31062 TOULOUSE Cedex
France

Annuaire général